XV

Débuts de L'exploitation Minière

Carte minière

Savez-vous que l'une des premières cartes minières au monde a été élaborée à Tarnowskie Góry ?

Elle a été conçue par le sous-directeur de mine (aujourd'hui l'équivalent du chef de chantier forage) Jan Trapp. C'était la première carte minière d'une galerie en Silésie et en même temps l'une des premières en son genre dans le monde. Le cartographe de Tarnowskie Góry était connu non seulement pour dessiner des cartes, mais aussi pour dessiner des projets de galeries et superviser leur construction. En 1564, il supervisait le forage de la galerie de Saint Jacob, et vingt ans plus tard il mesura le projet de construction de la galerie de Saint Georges à Bytom.

Treuils d'extraction

Saviez-vous que les gens étaient la force motrice de l'installation appelée « Pater Noster » ?

Au début, les mineurs utilisaient des treuils de puits simples avec des seaux, des barils ou des sacs en cuir pour drainer le sous-sol. Ensuite, on construisait les constructions dénommées les treuils d'extraction, dont les dimensions étonneraient les contemporains. Lesdites installations incluaient les roues à puiser de l’eau actionnées avec le pied appelées « Pater noster » où les gens étaient la force motrice en montant sur les aubes d'une roue de moulin, pendant une durée déterminée par la prière "Notre Père" récitée au cours de cette activité. Le premier treuil d'extraction a été construit dans la région de Tarnowskie Góry par Nicolas Heindenreich en 1529 dans le puits Dieu le Père. Le second treuil a été construit en 1532 à Liszcz. Leur emplacement exact est inconnu.

Chevaux dans l'industrie de l'extraction minière à Tarnowskie Góry

Savez-vous que les chevaux de l'industrie minière de Tarnowskie Góry n'ont jamais travaillé sous terre ?

Sous terre, les chevaux ne travaillaient pas, mais à la surface, ils servaient à propulser les vieux appareils d'assèchement. Selon les données du milieu du 16ème siècle, de 600 à 700 chevaux étaient utilisés pour la propulsion des machines à Tarnowskie Góry. Le travail devait durer jour et nuit avec de courts arrêts pour changer les attelages de chevaux.

Roues à eau

Savez-vous que les treuils étaient propulsés non seulement par la force des muscles humains, mais aussi par l'eau ?

Selon les archives, un ou deux treuils dans les puits à Sowice (district de Tarnowskie Góry) étaient également propulsés par la roue à aubes, pompant l'eau des niveaux inférieurs d'extraction vers la galerie de Saint Jacob. L'installation transformait ses rotations en mouvements de va-et-vient ou circulaires de nombreuses tiges reliées qui, au-dessus d'un puits éloigné de quelques dizaines de mètres, entraînaient une autre roue avec des cordes enroulées et godets ou des pompes cylindriques verticales d'alimentation.

Manèges à chevaux

Savez-vous que tourner comme dans un manège fait référence au dur labeur des chevaux ?

Les manèges auxquels les chevaux étaient attelés propulsaient les deux appareils d'extraction à roue avec des godets ou bien ils étaient installés dans des puits d'extraction de l'eau du sous-sol. Toute installation se composait d'une structure conique en bois, recouvrant partiellement ou complètement le même manège avec l'attelage de chevaux et la construction au-dessus d'un puits. L'un manège à chevaux pouvait faire fonctionner les installations dans plusieurs puits de mine. Quant à l'idée, ces appareils améliorés étaient encore utilisés à la fin du 18ème siècle, même lorsque les chevaux ont été remplacés par une machine à vapeur.

XVIII

Révolution Industrielle

Machine à vapeur

Savez-vous que la première machine à vapeur en Haute Silésie fut mise en service à Tarnowskie Góry ?

La soi-disant machine à feu, parce que c'est ainsi que l'on appelait à l'époque ces merveilles de la technique, fut importée à Tarnowskie Góry d'Angleterre. La première machine de l'exploitation minière de Tarnowskie Góry fut mise en service le 19 janvier 1788. Elle fut utilisée pour drainer les fosses d'extraction de la mine d'argent et de plomb de l'État, dénommée Friedrich, ouverte quatre ans plus tôt. La machine non seulement supportait le travail des machines de drainage hippomobiles mais aussi elle était aussi trois fois moins chère.

Concepteurs de la galerie

Savez-vous que les anciennes galeries furent conçues et que leur construction fut supervisée par les professionnels utilisant des outils primitifs ?

Lors de la conception de galeries, les anciens géomètres utilisaient des outils de mesure relativement simples tels qu'un jalon d'arpenteur, un cordon de mesure, un plomb ou un rapporteur. C'était la connaissance de la géométrie, de la stéréométrie et de la géographie qui était particulièrement nécessaire. L'unité de mesure était un lachter. Selon le type, il mesurait environ 2 m.

Portail de la galerie

Savez-vous que les portails de sortie des galeries peuvent être considérés comme des ouvrages d'architecture ?

Les portails de la galerie sont de véritables perles d'architecture. Il n'est pas étonnant que la galerie Boże Wspomóż, construite avec élan, dont la sortie est située à Strzybnica (maintenant le quartier de Tarnowskie Góry) devait également avoir une finition sous forme de la construction décorative. Bien que son portail original ne se conservât pas jusqu'à nos jours, les notes de l'auteur de l'investissement, à savoir le comte Friedrich Reden, furent transmises jusqu'à aujourd'hui. Dans une de ses lettres de 1801, ce qui attire l'attention, c'est le croquis du style architectural recommandé. La construction de la galerie fut terminée en 1806.

Contibutions à la construction de la galerie

Savez-vous que pour la construction de la galerie Dieu bénisse mieli sfinansować mieszkańcy Tarnowskich Gór?

le 22 juillet 1652, la construction de la galerie Dieu bénisse fut commencé et la galerie en question devait remplacer la vieille galerie de Saint Jacob. Au début, les travaux avançaient à vive allure, mais quand il s'avéra qu'il n'y avait pas d'argent pour financer l'investissement et que les habitants n'étaient pas très désireux de le financer, le conseil municipal décida de collecter les contributions (en vertu de la résolution appropriée). Malheureusement, la construction de la galerie ne fut pas une réussite. Elle ne gagna son importance qu'au début du XIXe siècle, lorsque son emplacement fut apprécié par les ingénieurs de l'époque.

In order to ensure maximum convenience to users when using the website, this page uses cookie files.