Sélectionnez l'attraction:

Puits Sylwester

Puits de mine Ewa

Parc à Repty et Vallée de la rivière Drama

Rivière Drama

Clocher des mineurs

Puits Sylwester

En se promenant dans les ruelles du Parc Repecki, on entrevoit à travers les arbres deux bâtiments ronds aux toitures en bardeaux. À l’intérieur de chacun d’eux se trouve une entrée menant à un port souterrain de barques au moyen desquelles les touristes traversent un distance de 600 mètres dans la Galerie de la Truite Noire. Il vaut la peine d’étudier ces sites de plus près.

En arrivant du côté du parc de stationnement, rue Repecka, le premier bâtiment qu’on dépasse est le puits Sylwester. Selon l’ancienne terminologie, il est appelé le puits de galerie no 17. Sa construction fut commencé en 1823. Le puits est d’une profondeur de 30 m afin de faciliter la construction d’une partie nord-ouest de la Galerie profonde Friedrich. Le puits est entouré d’un bâtiment ventilé et couvert d’une toiture, partiellement reconstruite. Dans les années 50 du XXe siècle, le bâtiment fut ouvert aux touristes en tant qu’une partie de la Galerie de la Truite Noire. Lors de la reconstruction de la partie supérieure inexistante d’un mur (au-dessus d’un niveau des portes et fenêtres), on utilisa une pierre provenant des ressources locales ; le bâtiment fut couvert d’une nouvelle toiture, dont la forme traditionnelle basait sur les dessins originaux des puits de lumière dans la mine Friedrich.

 

Puits de mine Ewa

Le deuxième bâtiment est le puits Ewa, cité dans la littérature scientifique comme le puits de galerie no 13. Il a une profondeur de 20 m et se trouve sur le versant nord de la vallée, située le long de la rivière Drama. Les travaux de sa construction furent commencés en 1822 et après leur achèvement, le puits fut utilisé à des fins d’excavation d’une partie de la Galerie profonde Friedrich dans deux directions. Comme dans le cas du puits Sylwester, sa rotonde en pierre fut également partiellement reconstruite et couverte d’une toiture en bardeaux dans un style traditionnel.

Parc à Repty et Vallée de la rivière Drama

Le parc à Repty est l’un des plus grands objets de ce type dans la région (plus de 400 hectares) et en même temps la plus grande occurrence des arbres étant les monuments naturels en Haute-Silésie. Il y en a plus de 150. L’origine du parc remonte au début du XIXe siècle quand ces terrains devinrent la propriété de la famille Henckel von Donnersmarck. La famille décida de transformer la forêt datant du Moyen Âge en parc et y créer un endroit pour la chasse. En 1898, un palais majestueux situé dans le parc fut mis en service. C’est alors que le parc adopta le style anglais. En 1945, le palais fut brûlé et en 1966, sauté par les autorités communistes. À sa place, dans les années 70, fut bâti le centre de réhabilitation de Haute-Silésie. Au centre du parc se trouvent également deux puits de la Galerie de la truite noire, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2017.

 

Rivière Drama

La rivière Drama traversant le Parc Repecki évoque surtout dans l’esprit la valeur naturelle tandis qu’elle est un élément extrêmement important de l’histoire de développement de l’industrie minière à Tarnowskie Góry. Afin de drainer efficacement un site minier si vaste, on créa en 1834 la Galerie profonde Friedrich qui déversait dans la rivière Drama les dizaines de milliers de mètres cubes de l’eau par jour. Après quelques centaines de mètres, la rivière conflue avec un canal d’eau de la galerie. Ensuite, Drama traverse la commune Zbrosławice, la ville Pyskowice et débouche dans un réservoir Dzierżno Małe. Ensuite, la rivière débouche dans le Canal de Gliwice et dans l’Oder. Enfin, les eaux provenant des galeries se déversent dans la mer Baltique.

 

Clocher des mineurs

Au bord du Parc Repecki, à 1,5 km du puits Ewa, se trouve une construction unique en pierre, couramment désignée comme le Clocher des mineurs. Elle fut construite en 1834 au moyen des blocs en grès et fut donnée une forme d’un portail néoclassique. Elle constitue une finition décorative de la Galerie Profonde Friedrich. C’est là où les eaux provenant de la galerie quittent les souterrains par un soi-disant canal d’eau (lit artificiel) et pénètrent dans la rivière Drama plusieurs centaines de mètres plus loin.

Patrimoine Mondial De L'UNESCO

Le 9 juillet 2017, le monde entier a eu le regard tourné vers Tarnowskie Góry. Pendant la 41ème Session du Comité du Patrimoine mondial qui a délibéré à Cracovie entre le 2 et 12 juillet, « les mines de plomb, d’argent et de zinc ensemble avec le système de gestion des eaux souterraines à Tarnowskie Góry » ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Outre la Mine historique d’argent et la Galerie de la Truite Noire, dans le groupe des plus importants sites historiques ont été classés plus de 20 objets de l’exploration minière situés notamment à Tarnowskie Góry et dans la région de Bytom et de la commune Zbrosławice. Du point de vue historique et technique, ils constituent un ensemble unique lié à l’extraction de minerais d’argent, de plomb et de zinc ainsi qu’aux systèmes de drainage des souterrains et à l’utilisation de l’eau provenant des sites de l’extraction minière à des fins alimentaires.

Plus d’informations sur les sites constituant un patrimoine mondial disponibles sur le site web
www.unesco.tarnowskiegory.pl
Vous trouverez quelques sites ci-dessous.

Terrain de l’ancienne mine Friedrich

La vallée captivante située près du trajet du Train en fer à voie étroite est l’un des endroits les plus importants du point de vue historique de l’exploitation minière à Tarnowskie Góry et de la création de la mine Friedrich. En 1784, après plusieurs années de la stagnation, on y découvrit de riches gisements d’argent et de plomb. Un tumulus historique, entouré de tilleuls énormes constitue le mémorial de cet endroit. À proximité de là, s’y trouvaient autrefois les bâtiments de la mine, notamment le bâtiment de la première machine à vapeur, opérant depuis 1788. À l’heure actuelle, le terrain en question est connu comme le monument naturel dénommé « Park Kunszt », dans la rue Parkowa.
Plus d’informations arrow-right

Crassier du bassin de lavage de la mine Friedrich

Le crassier d’une hauteur de 17 mètres est un vestige de l’installation de traitement de minerais fermée au début du XXe siècle. L’objet fut créé suite à l’accumulation des déchets de l’extraction minière au cours d'une période de l’exploitation la plus intensive, à savoir dans la seconde moitié du XIXe siècle. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il fit partie du système de défense comme le témoigne la présence des bunkers de tir. À présent, le crassier est un point d’observation. La randonnée sur les chemins tracés jusqu’au sommet prend environ 5-10 minutes. L’entrée est accessible de la rue Długa.
Plus d’informations arrow-right

Parc Municipal

Fondé en 1903, le parc est l’un des exemples les plus anciens du continent de la régénération des sites industriels et de leur transformation en zones récréatives. De nombreux buttes, terrils et déblais miniers autour des anciens puits, remblais de voies ferrées et un pavillon en vois inspiré d’un chevalement de mine attirent l'attention des visiteurs. Le parc est situé au centre de la ville, rue Wyszyńskiego.
Plus d’informations arrow-right

Paysage minier du Montage D’argent

Le Montagne d’Argent est l’une des plus hautes buttes (347 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer) de la région. Ses versants présentent un paysage minier vaste et formidable lié à l’extraction des filons de plomb et d’argent aux XVe et XVIe siècles ainsi qu’à l’extraction des filons de zinc et de plomb dans la période suivante. En traversant à pied ou en vélo, on peut admirer les fosses inondées ou asséchées ainsi que de nouvelles (du XIXe siècle) buttes de puits témoignant de l’exploitation intensive des filons à grande échelle. Le site est accessible du côté de la rue Długa à Tarnowskie Góry et de Blachówka à Bytom.
Plus d’informations arrow-right

Attractions à proximité

Vieille ville de Tarnowskie Góry

En planifiant une escapade à Tarnowskie Góry, il faut visiter le centre historique de la ville. Le centre-ville est riche en nombreux sites historiques, cafés et restaurants extraordinaires. Les trésors d’architecture les plus importants sont situés à côté du marché et dans ses environs. En se promenant sur la place principale de la ville, les touristes peuvent admirer l’hôtel de ville de la fin du XIX siècle, l’église évangélique Saveur, de fameuses maisons aux auvents ainsi que de nombreux vieux édifices dont le bâtiment de cave à vin « Sedlaczek » est le plus exceptionnel et constitue un exemple d’architecture séculaire le mieux conservé, avec ses planchers, portiques et voûtes de la Renaissance.

Musée à Tarnowskie Góry

Le musée se trouve au premier étage d’un vieil édifice dénommé « Sedlaczek » où, outre les souvenirs liés à l’histoire de la ville, on peut découvrir la collection de la peinture moderne de l’Europe occidentale ainsi que l’exposition relative au séjour à Tarnowskie Góry du roi Jan III Sobieski qui s’y est arrêté lors de son route pour libérer Vienne en 1683.
(plus d’informations : www.muzeumtg.pl)

Clocher des mineurs

Le clocher en bois, situé près du marché est le seul site historique de ce type en Pologne. Cet objet historique fut utilisé afin d’informer les mineurs travaillant dans la mine Fryderyk du début et de la fin du service. Jusqu’à 1954, le clocher fut utilisé dans la mine à ciel ouvert Blachówka à Bobrowniki Śląskie. En février 1955, à l’initiative de l’Association des amateurs de la région de Tarnowskie Góry, le clocher fut déplacé à la place de mineurs où, autrefois, se fut situé un centre de ralliement des mineurs.

Église St. Pierre et St. Paul

Il est vraiment reconnaissable. Daté du XVI siècle, la tour de presque 60 mètres de hauteur de l’église St. Pierre et St. Paul domine les toits de la ville. À l’intérieur de l’église, qui a subi plusieurs transformations successives, se trouvent les dalles funéraires bien conservées, de nombreux vitraux et quelques peintures de qualité. La chapelle Ste Barbe, lieu de culte de la sainte patronne de mineurs, constitue l’annexe de l’église.

Église St. Martin

Bâti entre le XIVe et XVe siècle, l’église St. Martin est l’un des monuments sacraux les plus anciens dans la la voïvodie de Silésie. Le clocher de l’église fut construite en 1400, d’après l’inscription y retrouvée. Les éléments les plus anciens de ce monument sont : la porte du XV siècle avec les ferrures qui se trouve entre le nef et la porche nord et, à l’intérieur de cette dernière, le bénitier gothique en pierre.

Château à Stare Tarnowice

Le seul château à Tarnowskie Góry se trouve à proximité du parc Repecki. Il fut bâti dans les années 1520-1570 à l’initiative de Piotr Wroch qui tirait les profits des mines qui s’ouvraient à l’époque. Au fil des années, le château changea de mains et fut reconstruit à plusieurs reprises. Dans les années 1820-1945, il appartenait à la famille Donnersmarck. Au cours des dernières années, il subit une transformation complexe visant à rétablir ses caractéristiques de la Renaissance et l’adapter à de nouveaux besoins. À l’heure actuelle, il abrite le Centre d’art et de vieux métiers. L’offre culturelle du centre est extrêmement riche. On y organise de concerts, spectacles et tournois historiques de chevalerie. La visite dans ce lieu est un must. Plus d’informations: www.fundacjakomplekszamkowy.pl

Chemin de fer à voie étroite de Haute-Silésie

La virée en train de fer à voie étroite, le plus vieux et pourtant toujours fonctionnant de manière continue, constitue une attraction qu’on ne peut ignorer quand on projette la visite à Tarnowskie Góry. Le train navigue entre la ville de Bytom et Miasteczko Śląskie. Il s’arrête près de la Mine historique d’argent. Le circuit de sites de technologie offre des services aux touristes aussi bien au cours de la saison d’été que d’hiver. L’opérateur est l’Association des chemins de fer à voie étroite de Haute-Silésie (www.sgkw.eu)

Parc aquatique et Mur d'escalade

Outre les attractions de nature historique ou naturelles, Tarnowskie Góry ont beaucoup à offrir aux amateurs de loisirs et sport. Ce sont avant tout les deux objets de l’infrastructure sportive – le Parc aquatique et la Salle de sport. Ce premier fut créé en tant que l’un des plus grands centres de loisir et de baignade dans le pays. Quelques piscines d’une surface totale d’eau de 1159 mètres carrés, saunas, gym, grotte de sel – c’est seulement une partie des attractions qui attendent les visiteurs du Parc aquatique. À côté se trouve un skate park et au cours de la saison d’été – une patinoire artificielle.
La Salle de sport est un site distinct où sont mis à la disposition des visiteurs un terrain multifonctionnel avec les tribunes, de courts de tennis et de badminton, quatre courts de squash et un mur d’escalade.

In order to ensure maximum convenience to users when using the website, this page uses cookie files.